Informatique

L’informatique peut-il être au service de l’environnement ?

L’informatique dans son ensemble est un domaine qui consomme beaucoup d’énergie. Trop meme si l’on regarde les innombrables qualités qu’il confère. Depuis la révolution verte à la fin des années 90. L’informatique doit aussi se mettre au vert et favoriser le recyclage des énergies usées et réduire son impact environnemental. Des solutions sont en places pour éviter de consommer des ressources qui s’épuisent chaque jour.

 

L’informatique a permis de révolutionner les usages des femmes et des hommes mais il y a une part d’ombre non négligeable au tableau. En effet, l’informatique est un domaine très polluant, d’une part il entraîne la pollution de l’énergie car l’électricité émet une pollution. Mais tous les objets informatiques ont besoin de métaux lourds et qui sont dangereux pour l’environnement. C’est pourquoi il y a la volonté de changer les pratiques en adoptant des gestes simples mais aussi en modernisant les pratiques écologiques.

 

Il existe des gestes qui peuvent réduire drastiquement la pollution informatique. D’abord sur la bonne tenue des ordinateurs. trop souvent il y a une ignorance sur la programmation de la mise en veille et le réglage de la luminosité. Imaginons si collectivement la mise en veille était programmé, il y aurait des économies d’énergies et donc des coûts de fonctionnement qui serait moindre. Un ordinateur ça consomme de l’énergie en temps réel avec la numérisation. Il faut optimiser les charges de l’ordinateur. C’est à dire, faire durer l’autonomie de la batterie le plus longtemps possible sans pour autant être à sec. En général les experts demandent à ce que la batterie ne soit pas déchargé en dessous de vingt pour cent alors que la charge ne doit pas être complète car la batterie s'abîme plus rapidement.

 

Une optimisation écologique

 

Pour éviter une consommation électrique trop importante, les systèmes de multiprises sont pratiques. La puissance électrique de la prise se divise en nombre de canaux branchés. De plus la prise multiple permet d’éteindre tous les appareils et empêche le stockage d’électricité qui est utilisé malgré la mise hors tension des appareils. Il faut aussi s’assurer de débrancher les prises pour ne plus recevoir de courant inutilement. Sur votre consommation de papier il y a un changement d’achat à faire. Privilégier le papier recycler et une impression recto-verso qui permet de significatives économies sur le papier et sur l’impact environnemental. Une fois que les cartouches sont usagées, il faut les apporter dans des magasins de grandes surfaces ou bien chez des revendeurs agrées qui se charge de reconditionner les cartouches d’encres. Une impression plus simple et moins gourmande en énergie prolonge la durée de vie des imprimantes.

 

374357_les_entreprises-se-mettent_au_vert

 

Le circuit du recyclage informatique se met en action depuis une dizaine d’années. C’est l’essentiel pour préserver la planète contre son extinction. Ainsi si l’ordinateur semble vieux et usagé, ce n’est pas nécessaire de le jeter. Les constructeurs vont les récupérer et ensuite recycler les matériaux en service. Un reconditionnement qui permet de prolonger la durée de vie des machines qui est nécessaire. L’écologie informatique est progressive mais de nombreux progrès sont visibles. Certaines entreprises utilisent la chaleur des datacenters pour chauffer le bâtiment ou bien réinjecter le surplus pour la climatisation.